À propos

La recherche-action a été lancée en juillet 2016. Elle est hébergée par la chaire Comportements et vulnérabilité financière d’Audencia dont le financement est principalement assuré par les Banques populaires. Cette recherche-action est financée par Nantes Métropole.

L’équipe réunit Céline Louche, titulaire de la chaire, Nils Poussielgues, chargé d’études,  Laura Nirello post-doctorante en économie et chercheuse associée au Laboratoire d’économie et de management de Nantes Atlantique (LEMNA), Elvire Bornand, chercheuse associée au Centre Nantais de Sociologie (CENS). L’animation de la recherche-action est assurée par cette dernière en collaboration avec Céline Louche. le projet est conduit en collaboration avec Serge Blondel, économiste, chercheur au Groupe de recherche angevin en économie et management (GRANEM).

Le projet de recherche-action consiste à questionner les déterminants sociaux et les comportements influençant les choix budgétaires et de consommation en matière d’énergie des ménages vulnérables. Le terrain choisi pour cette recherche consiste en la mise en place et le suivi d’un nudge, un dispositif d’incitation à des modifications de comportements.

Différents axes seront explorés durant la recherche action  :

  • comprendre le contexte politico-scientifique ayant permis l’avènement des nudges qui appartiennent aujourd’hui autant au champ scientifique qu’à celui de l’action publique et les principaux théoriciens des nudges participent à l’orientation des décisions de plusieurs gouvernements.
  • explorer la théorie au fondement des nudges, le paternalisme libertaire, par une approche expérimentale reprenant les différents principes du « coup de coude »  excepté… l’imposition extérieure par une figure d’autorité de la bonne décision. Les individus  font ils systématiquement des erreurs placées dans la possibilité de choisir comment faire face à leur situation de vulnérabilité énergétique ? Un nudge s’appuyant sur la capabilité est-il toujours un nudge ?
  • Le protocole mis en place dans le cadre de cette approche expérimentale visera à identifier les facteurs intrinsèques et extrinsèques de la vulnérabilité énergétique. L’attention est aujourd’hui centrée sur la responsabilité individuelle en matière de consommation d’énergie, faisant de l’énergie un produit de consommation et non un droit. Existe-il une responsabilité collective ? Quelle est la responsabilité sociale en matière de vulnérabilité énergétique.